Tout commence !

23 avril, 2012 Aucun commentaire »
Tout commence !

Mes cher(e)s ami(e)s,

Rien n’est perdu. Tout ne fait que commencer. Nous n’avons que peu de retard sur celui qui était donné il y a encore quelques jours comme le grand gagnant. Comme si l’élection était déjà jouée. Les français en ont décidé autrement.

Souvenez vous de 1974, Mitterrand arrivait alors en tête au premier tour, finalement, Giscard fut élu Président. Cas inverse en 1981, Giscard arrivait en tête au premier tour et Mitterrand fut élu Président, sans parler de 1995 où Jospin arrivait en tête au premier tour, on connaît son parcours par la suite. Vous le voyez, les français n’aiment pas qu’on leur vole l’élection. Cependant mes chers amis, il est venu le temps de la mobilisation totale. Je compte sur vous toutes et tous pour m’aider à tracter, à coller, à convaincre. Nous devons remobiliser notre électorat, avec un message clair : nous ne céderons pas à la pression médiatique qui veut nous imposer le Président du PIBbas.

Cette élection m’a interpellé par le résultat important des extrêmes, de gauche comme de droite. Près d’un tiers des électeurs s’est reconnu dans ces discours facilitant. Il faut aller à la reconquête de ces électeurs. Ne pas les mépriser, mais les convaincre. Je peux comprendre leur appel de détresse lancé par ce vote, mais il faut mettre en avant ce qu’a fait Nicolas Sarkozy durant les cinq années passées et surtout ce qu’il propose pour les cinq ans à venir.

Les grands oubliés de cette élection ont sans doute été les habitants des quartiers dits populaires. Il faut aussi les mobiliser, car le taux d’abstention est d’environ 40%, ce qui n’est pas normal. Chaque voix compte, chaque électeur détient une voix pour tracer le cap des cinq années à venir. Il faut choisir entre l’expérience et l’amateurisme. Il faut trancher entre le pragmatisme et le flou total. Il faut voter pour la France Forte et non pas contre un candidat.

Quant aux élections législatives, mes chers amis, là aussi rien n’est perdu. Ces résultats me donnent encore plus de courage pour passer la barre des 22 mètres et transformer l’essai. Nous sommes au dessus de la mêlée et pour nous, ce n’est pas qu’un slogan. Voter Royal ou Falorni, c’est voter à gauche, c’est voter François Hollande, il ne faudra jamais, jamais l’oublier.

Je comprends votre inquiétude, par ce message, je vous redis que tout est encore possible et surtout ensemble. Nous ne devons pas nous désunir, nous devons accentuer le travail sur le terrain pour convaincre nos concitoyens.

Articles suggérés

Laisser un commentaire