Tourisme: une in-compétence du Conseil Régional ?

4 février, 2014 Aucun commentaire »
Le tourisme est un atout majeur de notre région. Ce sont 24 000 emplois, 36 000 au fort de la saison.
Dans une période d’inquiétudes comme la nôtre, il faut respecter cet atout. Pour cela, l’écoute et le respect demeurent des valeurs primordiales pour réussir.
En Poitou-Charentes, les acteurs de cette filière avaient réussi dans le cadre du CRT à faire naître des synergies et à dépasser les clivages pour un progrès partagé. Madame Royal lui a coupé les vivres faute de parvenir à le supprimer.
En convoquant, avec l’État, au dernier moment et sans concertation, les « Assises du Tourisme », Mme Royal fait acte de provocation et fragilise les chances de succès des entreprises, des associations et de tous les acteurs de ce secteur. Ces assises auraient pourtant pu être l’occasion de renforcer une filière majeure pour tous.
Dans l’attente du respect des règles élémentaires de la démocratie, ni le Conseil Général de la Charente-Maritime, ni celui de la Vienne ne seront présents. Pas plus que nous, élus d’opposition de la Région.
Nous rappelons qu’en matière de politique touristique nous avons proposé à plusieurs reprises de :
  • Connecter la Région, en attirant une clientèle internationale (mauvais élève en la matière notre Région devrait être plus présente dans les salons internationaux) et développer nos infrastructures de transports (aéroports locaux notamment, A831)
  • Développer, sur nos territoires, une offre touristique complémentaire aux grands pôles régionaux (Futuroscope, Zoo de la Palmyre…)
  • Bâtir un plan de formations spécifiques relié aux besoins des professionnels
  • Un vrai « plan régional de tourisme » pour aider les professionnels à moderniser et adapter les hébergements d’accueil (accessibilité…)
Nous préférons la Région à la politique. L’emploi doit être la priorité.

Articles suggérés

Laisser un commentaire