TOURISME : L’OPPOSITION SUR LE PONT

30 mai, 2013 Aucun commentaire »
TOURISME : L’OPPOSITION SUR LE PONT

Aujourd’hui, à l’occasion d’une visite en Charente-Maritime, les élus régionaux d’opposition ont travaillé sur des propositions en faveur du développement du tourisme régional. Ils ont également visité les infrastructures du Pont de l’Ile de Ré et déjeuné au lycée Hôtelier de la Rochelle.

Accueillis par Stéphane Villain, Vice-président du Conseil Général en charge du tourisme et Président de Charente-Maritime tourisme, ils ont constaté l’excellence de la politique départementale dans ce domaine : grâce à elle, la Charente-Maritime est le 2nd département touristique de France en terme de fréquentation avec 1,6 milliard d’euros de chiffre d’affaire, représentant 20.000 emplois générés, c’est 74% de l’économie touristique de la Région Poitou-Charentes.

Les élus régionaux ont pu mesurer l’absence inquiétante de volontarisme de la part de Mme Royal et de l’exécutif régional, pour soutenir l’activité touristique qui est pourtant un formidable levier pour l’emploi. Un seul chiffre résume ce fait : l’investissement dans les entreprises du tourisme en 2011, par le Conseil Régional, se monte à une avance remboursable de 40 000 € pour un camping dans les Deux-Sèvres…. !

 La Région ne remplit pas son rôle dans plusieurs secteurs clés, que les élus régionaux d’opposition souhaitent promouvoir à l’avenir :

_ Attirer une clientèle internationale (nouvelle clientèle des pays « BRIC », clientèle traditionnelle) : la Région fait partie des mauvais élèves en la matière. La présence de la Région dans les salons internationaux et le développement de nos aéroports locaux doivent être soutenus;
_ Valoriser tous les territoires en les aidant à créer une offre touristique complémentaire aux grands pôles régionaux d’attraction touristique (Futuroscope, Zoo de la Palmyre, Vallée des Singes, La Corderie Royale, les Antilles de Jonzac, l’Aquarium de la Rochelle, Fort-Boyard, les étapes du Cognac, etc.). La Région doit cesser ses coûteuses campagnes de publicité dans le métro, qui sont mal positionnées car uniquement centrées sur le logo régional plutôt que sur l’identité de nos territoires;
_ Investir dans un véritable « plan régional de tourisme » avec des moyens spécifiques pour aider les professionnels indépendants à moderniser et adapter les hébergements d’accueil, notamment en matière d’accessibilité aux personnes handicapées. Aujourd’hui, le plan en cours, sans moyens concrets et maillé de contraintes en tout genre, le rend inopérant pour créer des emplois;
_ Bâtir des formations spécifiques en lien avec l’économie touristique régionale, afin de lutter contre le chômage et répondre aux besoins spécifiques des entreprises de ce secteur (notamment dans le e-tourisme ou le marketing viral).

Plus globalement, les élus d’opposition considèrent que l’économique touristique régionale doit être boostée par la reprise des investissements en matière d’infrastructures (route A381, LGV, aéroport etc.), qui ont été abandonnés par Mme Royal pour des raisons idéologiques.

Les élus d’opposition poursuivront leur travail de proposition sur le terrain en se rendant prochainement dans les Deux-Sèvres, sur le thème de l’économie et de l’emploi.

Articles suggérés

Laisser un commentaire