Quand l’Etat participe activement à l’augmentation du nombre des chômeurs en France…

26 décembre, 2014 Aucun commentaire »
Quand l’Etat participe activement à l’augmentation du nombre des chômeurs en France…

On dit que l’administration française est plutôt lente… mais quand l’Etat décide de baisser considérablement ses subventions aux associations, ça va très vite !

Alors que les chiffres du chômage ne cessent d’augmenter, l’Etat a décidé de réduire de manière drastique les dotations accordées aux Maisons de l’Emploi (MDE).

Ainsi, les salariés des MDE viendront bientôt s’additionner au nombre de chômeurs en France !

Créée en 2006 par la Communauté d’Agglomération de La Rochelle, l’État et le Pôle Emploi, l’association Maison de l’Emploi a pour mission d’animer et coordonner les acteurs de l’emploi sur le bassin de La Rochelle, avec une exigence de proximité et d’efficacité. Elle intervient sur l’ensemble du bassin d’emploi de La Rochelle (Communauté d’Agglomération de La Rochelle, Pays d’Aunis et Ile de Ré) et s’attache à encourager et faciliter toutes les collaborations entre les différents acteurs de l’emploi et le tissu économique de son territoire.

Pourtant, ce Gouvernement signe l’arrêt des Maisons de l’Emploi et Cité des Métiers en leur réduisant leur budget de plus de la moitié en 2 ans.

De plus, de 4 axes de travail essentiels en faveur de l’emploi (observer les évolutions du territoire en matière d’emploi et élaborer un diagnostic et un plan d’actions partagés avec les institutionnels et les branches professionnelles, en vue de contribuer au développement de l’emploi local ; anticiper les mutations économiques en repérant les évolutions et les besoins en compétences, en accompagnant les entreprises dans leur politique de ressources humaines ; contribuer au développement local et à la création d’entreprise en favorisant l’emploi sous toutes ses formes et développer de nouvelles façons de travailler, promouvoir la mobilité et l’initiative économique, faire de La Rochelle une ville créatrice d’emploi ; réduire des freins culturels ou sociaux d’accès à l’emploi par des actions en faveur des publics les plus en difficulté : accompagnement des initiatives locales, coordination des acteurs sur les projets complexes, portage d’opérations innovantes et de financements publics) l’Etat souhaite cantonner les MDE à 1 seule mission, la gestion des emplois et des compétences territoriales.

Arriver à une telle restriction de mission va totalement à l’encontre de ce pourquoi les MDE ont été créées.

Quel signal est envoyé par ce Gouvernement ?

Alors qu’il était encore en hausse en 2014, le budget de la mission Travail et Emploi diminuera de 14% lors des trois prochaines années : il passera de 11,4 milliards d’euros en 2014 à 9,8 milliards en 2017. Pour 2015, la baisse sera de 300 millions.

Je comprends maintenant pourquoi Michel Sapin, Ministre des Finances et ancien ministre du Travail, a concédé il y a peu, que la lutte contre le chômage menée par le Gouvernement « n’était pas une réussite ».

Faire disparaître les Maisons de l’Emploi et leurs missions, alors que nous sommes en perpétuel recherche de mutualisation et de coordination, n’est pas un bon signe pour les Entreprises, salariés, demandeurs d’emploi et étudiants, publics qui fréquentent les MDE.

Articles suggérés

Laisser un commentaire