PS17 = Parti Suicidaire?

7 novembre, 2011 Aucun commentaire »

Ne nous apitoyons pas sur les querelles internes de la section du PS rochelais, ne commentons pas non plus les frasques et les débordements des « responsables politiques » locaux qui s’adonnent à une guérilla fratricide.

Toute cette énergie

gâchée renforce ma candidature et mes convictions. Il faut oublier la personnalisation de la politique, mais faire passer avant tout la représentation des électeurs.

Les citoyens auront la mémoire longue…

Alors qu’ils s’arrachent les cheveux pour savoir qui du clan Falorni ou Royal aura l’investiture, ils en oublient les préoccupations des habitants, ils en oublient presque aussi qu’il y a une élection. Ce climat délétère est mauvais pour la démocratie locale. 40 ans de gauche a nivelé le paysage politique, et l’opposition, souvent noyée par cette débauche de querelles publiques est aujourd’hui au travail.
Jamais nous ne nous économiserons pour la campagne à venir. Autour de ma candidature, j’ai réuni les élus locaux et les différents courants de la majorité présidentielle. Eux n’en ont pas été capables.

Le constat est simple: ma campagne ne sera pas une campagne à contre coeur, mais au coeur de la circonscription.

L’unité et le changement sont les deux valeurs qui m’animent pour les échéances à venir. Aussi, j’en appelle à toutes et tous les rochelais, rétais et habitants de la première circonscription, qui s’estiment victimes d’un hold up de démocratie et d’un partage de gâteau poussé à la personnalisation extrême.

Pour finir, rappelons simplement, qu’en 1995, Ségolène alors parachutée aux municipales à Niort avait été désavouée par ses militants puis par les électeurs. Preuve en est que la stratégie du PS est archaïque et d’un autre âge.

Ensemble redonnons de l’énergie à la circonscription, dans l’unité et le changement!

Articles suggérés

Les Commentaires sont fermés