L’avenir de l’UMP ne se fera pas sans les femmes

16 novembre, 2012 Aucun commentaire »

A quelques jours de l’élection du nouveau Président de l’UMP, les femmes du collectif « A droite…toutes! » – lancé en juin dernier par Rachida Dati – rappellent les candidats à leur « devoir de parité ».

En dévoilant les 100 propositions issues de leurs travaux, les femmes d’ »A droite…toutes! » entendent peser sur les orientations qui seront prises à l’UMP au lendemain de l’élection de dimanche.

50 propositions ont été faites pour améliorer la parité dans les sphères politiques, administratives et professionnelles.

Elles comprennent la suppression de tout financement public aux partis qui ne respectent pas la parité, l’instauration de la parité dans toutes les instances de l’UMP, notamment la commission nationale d’investiture, ou encore la limitation à 3 mandats – de manière successive ou discontinue – pour chaque fonction élective.

De nombreuses propositions visent également à promouvoir la place des femmes dans l’entreprise et à favoriser une meilleure conciliation entre la vie privée et la vie professionnelle. Il s’agit par exemple de créer une contrainte de parité pour les comités exécutifs des grandes entreprises, de développer les crèches d’entreprises ou inter-entreprises, tout comme les relais d’assistantes maternelles, notamment dans les zones rurales.

50 autres propositions visent à présenter un projet de société au service de toutes les femmes, pour lutter contre les inégalités et répondre à leurs préoccupations.  

Plusieurs propositions ont été formulées pour mieux lutter contre les violences faites aux femmes, comme par exemple l’allongement de la durée de l’ordonnance de protection ou le renforcement de la coopération entre les services concernés par la protection des femmes.

Les nombreuses femmes que les membres du collectif ont rencontrées sont particulièrement préoccupées par l’état de notre système éducatif. Plusieurs propositions visent donc à améliorer l’orientation scolaire comme la création de plages-horaires spécifiques pour l’orientation dès la 5ème ou encore le renforcement des passerelles entre l’Ecole et les entreprises, dès le collège.

Enfin, plusieurs idées sont avancées pour réduire les inégalités auxquelles font face les femmes en milieu urbain (extension des horaires d’ouverture des structures accueillant les jeunes enfants), comme en milieu rural (lutte contre les déserts médicaux, notamment pour éviter la fermeture de maternités).

Ces travaux ont été réalisés dans un esprit collectif et représentatif des différentes sensibilités qui composent le groupe. Les 100 propositions dévoilées ce soir sont le reflet de cette diversité.

http://www.adroitetoutes.fr/notre-projet.html 

Articles suggérés

Laisser un commentaire