La bataille de l’héritage clanique

5 décembre, 2011 Aucun commentaire »
La bataille de l’héritage clanique

Tout le débat en vue des élections législatives de 2012 sur la première circonscription de la Charente-Maritime se focalise à gauche. Depuis de trop nombreuses semaines, le clan Royal s’oppose au clan Falorni. Dans une cacophonie grotesque, les habitants se retrouvent pris en otage, écartelés par des batailles d’apparatchik. Après Solférino qui tranche en levant le pouce, tel l’Empereur romain dans l’arène, la guerre fratricide qui gangrène nos territoires démontre une fois de plus que le projet et les habitants ne comptent pas pour le PS. Seules les petites ambitions sont sur leurs agendas politiques.

L’héritage qui est disputé est celui d’une circonscription restée trop longtemps aux mains d’une gauche qui n’est plus en mesure de la représenter à ce jour. Cet héritage est celui de Michel Crépeau, une figure que l’on peut désormais élever au rang d’historique, dans la lignée des grands représentants qu’a connu La Rochelle, tels Jean Guiton et Léonce Vieljeux.

Plus que la gauche, nos élus historiques incarnaient avant tout La Rochelle et la première circonscription. Au delà de l’esprit partisan qui m’en sépare, je suis aujourd’hui la seule candidate dans la lignée de ces représentants. Je suis la candidate de nos territoires, de la République méritocratique, de la diversité si belle qui caractérise la France de 2011. Avec mes convictions et les valeurs qui me caractérisent, je saurai porter la voix de notre circonscription car je suis à l’écoute des habitants et à leurs côtés depuis maintenant 34 ans. L’ambition personnelle ne m’anime pas, c’est le volontarisme qui me porte et seul le rayonnement de nos territoires et la défense des intérêts de ses habitants m’importent.

Vous l’aurez compris. Je ne suis pas la candidate d’un système. Challenger aujourd’hui face à des candidats qui se disputent sur la place publique, je ne me livrerai pas à la bataille de partage de l’héritage d’un clan. Je ne laisserai pas brader votre voix au bénéfice de carrières personnelles.

 Pour 2012, je suis votre candidate. Candidate de l’unité et du changement !

Articles suggérés

Les Commentaires sont fermés