Je veux débattre face à Ségolène Royal.

14 mai, 2012 2 Commentaires »

De droite et du centre je le suis, j’assume. Jeune et élue locale depuis deux ans, j’assume aussi. Je sais d’où je viens, mon engagement politique est cohérent, et au grand jamais je ne le remettrai en question. Je suis d’ailleurs la seule candidate à m’être déclarée avant le parachutage de Mme Royal.

Dans la presse locale de ce jour, Mme Royal, candidate investie par le PS sur la 1ère circonscription 17, affirme être candidate « contre la droite ».

A titre personnel, je ne suis pas candidate contre la gauche ou contre quelqu’un, mais pour la circonscription, ses habitants, ses valeurs, son patrimoine, son rayonnement. Mais je prends acte de ses déclarations. Je comprends sa position de ne pas vouloir débattre face à l’ensemble des candidats, mais étant investie par l’UMP, j’estime que les habitants de la circonscription doivent avoir un regard clarifié des différents programmes, et ont le droit, par respect, à ce  débat.

Son choix a été de refuser de participer au débat organisé sans public par la presse écrite, en l’occurrence Ré à la Hune, samedi dernier. Ce fut donc une confrontation sans elle, entre ma candidature, et celles de François Drageon et d’Olivier Falorni.

Aujourd’hui, je lis avec stupéfaction que des « militants de droite souhaitent voter Falorni pour faire barrage à Mme Royal ». Maladresse linguistique ou tentative de polarisation du débat entre Royal et Falorni, je souhaite assurer à 100% qu’aucun militant de l’UMP ne votera pour Falorni au premier tour. Nous sommes plusieurs centaines dans cette première circonscription de la Charente-Maritime. Et j’invite les indécis à me rencontrer.

Que certains sympathisants soient tentés je l’entends. Mais je leur réponds par les éléments suivants:

– Olivier Falorni a été plusieurs années secrétaire fédéral du PS 17 et n’a été exclu qu’en raison de sa dissidence; il est élu local depuis 12 ans, donc titulaire du bilan de la mairie de La Rochelle; il n’est soutenu que par des élus de gauche; il exhibe ostensiblement sur ses affiches la mention « majorité présidentielle », et sur son tract de campagne un cliché avec François Hollande. Son seul programme est l’anti Royal. Et pourtant, il vote les délibérations de la majorité dont il fait parti au Conseil Régional Poitou-Charentes.

L’anti Royal ne doit pas être une motivation électorale. Il s’agit du choix d’un projet, d’une vision de la société pour les 5 années à venir!

 La tentation est explicite pour certains membres du cercle médiatico-politique de vouloir bipolariser le débat. Mais je rappelle à toutes et à tous qu’il s’agit pour le moment d’une campagne de premier tour. Avant de parier sur des pronostics fumeux, il faut laisser libre le choix des électeurs et ne pas les séquestrer à travers des sondages non représentatifs et des analyses partisanes, comme cela a été le cas durant la campagne présidentielle.

Je me battrai toujours pour la liberté des électeurs et le débat d’idées. Respectons tous l’ensemble les candidats et les électeurs. Personne ne volera l’élection à quiconque. Alors débattons, maintenant!

Articles suggérés

2 Commentaires

  1. enaud 14 mai 2012 at 21 h 16 min - Reply

    Il est clair que ceux qui défendent les valeurs de liberté,de progrés, de responsabilité, de défense de la patrie et de la République n’ont pas à choisir entre les 2 candidats socialistes et leurs supplétifs du Parti Communiste(ou plutôt ex-communistes car maintenant on dit Front de Gauche ) et des VERTS.
    Le seul vote utile c’est le vote Sally CHADJAA, notre future députée qui représentera dignement la 1ére circonscription de la Charente-Maritime, La Rochelle-Ré,dans le cadre d’une majorité parlementaire UMP.
    Ensemble , choisissons la France.

  2. gilbert 14 mai 2012 at 22 h 05 min - Reply

    Evitons de faire la différence entre les deux concurrents de la même équipe, à savoir Royal et Falorni,même si l’on n’ apprécie pas, c’est mon cas, et souvent avec juste raison la personnalité et le styke de la première citée.
    Car ils sont d’accord avec leur chef Hollande dont ils se réclament tous deux pour mener une politique néfaste pour le peuple français.
    Ensemble, choisissons la France et votons pour une jeune militante et élue dynamique et courageuse..
    Votons pour Sally CHADJAA.

Laisser un commentaire