« J’ai compris »

12 mars, 2012 Aucun commentaire »
« J’ai compris »

Plus de 80 000 militants étaient réunis aujourd’hui au grand meeting de Nicolas Sarkozy à Villepinte. J’y étais, tout comme 300 autres militants de Charente-Maritime. Partis ce matin très tôt en cars, nous n’avons pas été déçus du voyage. Nous en revenons motivés comme jamais.

Les ténors de l’UMP se sont succédés à la tribune pour exprimer à l’unisson leur soutien et leur engagement fort aux côtés du Président candidat Nicolas Sarkozy.

Notre candidat s’est adressé à la France rurale, à la France des usines, à la France des entrepreneurs, à la France qui travaille et qui réussit par l’effort. Combattre l’injustice, lutter contre la fraude et l’assistanat, voilà les axes forts que nous propose Nicolas Sarkozy pour les cinq ans à venir.

J’ai vu aujourd’hui un Président au ton grave. Un Président d’une grande expérience, et qui l’a exprimée avec récurrence en lançant « J’ai compris ». Défendant l’Europe, la politique étrangère de la France à travers la sécurisation d’Israël et de la défense d’un Etat palestinien, le Président a démontré une nouvelle fois aux français qu’il est le seul candidat à avoir une posture internationale forte et influente, avantage incontestable dans la période que nous traversons. Sur l’immigration, le Président propose, comme en matière d’économie, une convergence sur le droit d’asile et le droit des étrangers, sans lequel nous suspendrions les accords de Schengen, il souhaite construire l’Europe de demain avec des « dates et des engagements ». Une Europe qui protège ses citoyens, notamment en adoptant un « Buy European Act » sur le modèle du « Buy American Act ». Notre candidat ne souhaite plus s’inscrire dans un clivage gauche droite, mais souhaite réconcilier la France du Oui et du Non de 2005.

L’industrialisation de la France a été également un sujet clé des annonces de ce jour. La sidérurgie n’appartient pas au passé, et le Président propose d’allouer de l’argent public à cette filière si elle est en difficulté. Le droit des victimes mis à égalité en intégrant la possibilité d’appel devant la Cour d’assise. Enfin, le Président a rappelé les valeurs françaises, son attachement au Patrimoine et à sa grande histoire. Il nous a demandé de l’aider, et nous lui répondons sans hésitation OUI!

Articles suggérés

Laisser un commentaire