Dissolution du CRT : une décision unilatérale inacceptable !

13 juin, 2013 Aucun commentaire »
Dissolution du CRT : une décision unilatérale inacceptable !

C’est avec beaucoup d’indignation que nous avons appris la dissolution du Comité Régional du Tourisme, sans motif sérieux.

Cette décision unilatérale – sans que les élus du Conseil Régional aient été prévenus et à quelques jours de l’assemblée générale du CRT – est un « fait du prince » absolument inacceptable.

Cette décision a pour effet immédiat de le dissoudre en lui enlevant ses moyens et ses missions. Cela en fait un outil de communication supplémentaire pour l’exécutif régional, sous la direction du Service Communication du Conseil régional.

Cela est totalement contraire à la mission essentielle du CRT qu’est le développement d’une politique touristique partagée par tous et à destination des acteurs locaux du tourisme, en regroupant la volonté des Communes, des Départements et de la Région, en toute indépendance des aspects partisans.

Il est étonnant que Mme Royal n’ait demandé l’avis à aucun de ses partenaires dans les collectivités, bien loin de sa « démocratie participative » !

Nos territoires ont grand besoin d’un outil qui travaille à tous les aspects du tourisme, véritable industrie en région : accueil du public et hôtellerie, restauration, lieux attractifs, valorisation du patrimoine etc. et afin de pallier les manques récurrents d’investissements de la Région dans ce domaine.

Il est heureux de constater que, de plus en plus souvent, l’indignation de l’opposition soit partagée au-delà de ses bancs, par des élus de la majorité et notamment le Président PS du CRT sur ce sujet, M.Gourinchas.

Pour ma part, c’est lors du comité technique paritaire du 11 juin dernier, que j’ai appris cette décision, comme les syndicats d’ailleurs et l’élue d’EELV qui siégeait avec moi… Résultat du vote : les syndicats ont refusé de prendre part au vote (10), moi même et l’élue EELV nous sommes abstenues (2) et les 9 autres ont voté pour sous la présidence de M.Debien.
Mme Royal doit revenir immédiatement sur sa décision et avant le 19 juin (date de l’AG du CRT). Nous l’interpellerons lors de la session du 21 juin!

Les 16 élus d’opposition du Conseil Régional Poitou-Charentes.

Articles suggérés

Laisser un commentaire