Régionales 2015 : mon discours d’ouverture à la Rochelle

20 novembre, 2015 1 commentaire »
Régionales 2015 : mon discours d’ouverture à la Rochelle

Le 19/11/2015 à l’Oratoire de la Rochelle, en présence de Virginie CALMELS et d’Hervé Blanché.


Mesdames et Messieurs les Elu(e)s,
Chère Virginie, Cher Hervé, Chers colistiers,
Mesdames et Messieurs,
Cher(e)s ami(e)s,

Votre présence ici ce soir témoigne d’une double victoire :

*C’est avant tout une victoire sur les barbares, qui n’ont pas eu raison de notre mobilisation. Car si la liberté et la démocratie étaient en premier visées dans les terribles attentats de vendredi, depuis notre belle et grande Nation, la France, a su démontrer sa capacité d’union et de réaction : celle d’une France forte et solidaire ;

*C’est aussi une victoire de la droite républicaine et du centre, qui, bien qu’endeuillés comme l’ensemble des français, affirment ce soir à La Rochelle la nécessité de ne pas interrompre le processus politique de notre pays. Car la paralysie des institutions et du fonctionnement normal de notre République, étaient également visées  par les terroristes.

Notre pays a été frappé par un terrible « acte de guerre » à Paris. Des terroristes, des lâches, ont ciblé des symboles de notre art de vivre : des cafés, des lieux rassemblement populaire et sportif, des salles de concert.

L’horreur a emporté trop de vies, au nom d’un dogme barbare et tyrannique.

Fort heureusement, l’action des forces de l’ordre et de sécurité, le sang froid des soignants et les actes courageux d’anonymes, ont permis de limiter considérablement le nombre de victimes. Et je tiens à leur réaffirmer ici toute notre admiration.

Je tiens également à m’associer au deuil et à la douleur des familles des victimes, des blessés et de toutes les personnes traumatisées.

Face à cette situation tragique dans laquelle notre pays a été plongé dans la nuit du 13 novembre, les français ont su démontrer leur grandeur, leur dignité, leur unité, leur force. Je suis fière d’être française. Fière de ce pays libre, démocratique et laïque.

Bien entendu, j’entends la peur et les inquiétudes de nos concitoyens. Mais l’effroi ne doit pas être le seul guide de notre quotidien, il doit être une source d’énergie pour être vigilants et courageux.

Le Président de la République et son Gouvernement ont annoncé une série de mesures, et notamment, l’augmentation d’ici à deux ans de 5000 postes dans les forces de police et de gendarmerie, la mise en place d’une garde nationale mobilisant les réservistes de l’armée ou encore l’expulsion des imams extrémistes… J’y souscris pleinement même si je regrette sincèrement que ces mesures n’aient pas été prises dès le mois de janvier.

La proposition d’Alain Juppé d’obliger les imams à faire leurs prêches en français et à effectuer une formation civique est aussi une idée à retenir, tout comme celle de généraliser l’isolement des détenus radicaux en prison, proposée par Nicolas Sarkozy ou celle de François Fillon qui demande de maintenir un contrôle des frontières en France tant que nous serons en état d’urgence ou celle de Bruno Le Maire qui demande le rétablissement de l’expulsion et l’interdiction du territoire français, à titre préventif, d’un étranger ou d’un bi-national constituant une menace grave pour l’ordre public, ce qui semble bien être le cas des personnes enregistrées dans une fiche « S ». 

Et nous demandons de manière unanime que les prisonniers identifiés comme islamistes radicaux, ne puissent pas bénéficier des aménagements et réductions de peine instaurées par Mme Taubira.

Nous devons adapter notre droit et notre justice à l’urgence et la gravité de la situation.

Et nous devons aussi faire appliquer la loi sur tout le territoire français et faire respecter nos valeurs républicaines.

Mais, Mesdames et Messieurs, Chers Amis, en ces circonstances douloureuses et extraordinaires, nul ne doit céder aux extrêmes, aux amalgames, à la haine et aux divisions.

Née en France d’une mère française, j’ai des origines algériennes de part mon père et je é les ai

jamais reniées. J’ai de la famille, des proches, des amis, qui sont de confession musulmane.

Et je voudrais vous redire, ici, ce soir – bien que nombre d’entre vous ne soient pas à convaincre – qu’ils n’ont absolument rien à voir avec ces islamistes, ces fous, ces meurtriers.

Être musulman en France ne doit pas être une tare et nombre d’entre eux, dénoncent avec grande sévérité, fermeté et gravité le terrorisme.

Je les invite à donner encore et encore de la voix, autant qu’il faudra, pour que chacun sache qu’il n’y a pas l’ombre d’une ambiguïté sur la question. Condamnons unanimement l’islamisme et l’extrémisme religieux.

Il ne faut pas céder à la volonté de ces fous qui cherchent à nous opposer, à nous soupçonner, à nous dénoncer, à nous bagarrer. La France en tant que pays laïque doit réaffirmer la place de chacun, la liberté de culte, comme le devoir de ne pas imposer et de ne pas exposer son culte, son idéologie à l’autre.

La liberté c’est aussi cela : croire ou ne pas croire, prier ou ne pas prier, pratiquer ou ne pas pratiquer. C’est notre bien le plus cher, nous avons le devoir de le préserver par tous les moyens.

Finalement, c’est tout ce que la France représente et que ces terroristes haïssent. Notre joie de vivre, notre musique, notre culture, notre histoire, notre séduction, notre bon vin, notre bonne chaire, notre mixité, notre diversité, notre liberté, notre égalité, notre fraternité… Soyons en fiers, rassemblons nous et défendons nos valeurs et notre beau et grand pays, la France !

Fière, je le suis aussi de notre nouvelle future région, que nous, Rochelais, nous avons voulu tourné vers l’Aquitaine et non le Centre ou les Pays de Loire.

Cette nouvelle région Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes, symbolise de part ses produits, ses paysages, ses savoir-faire, ses entreprises, ses hommes et ses femmes, la France que je vous décrivais et que nous aimons.

Notre région, qui sera la plus grande en superficie demain, devra répondre à plusieurs enjeux de taille : comment agglomérer des territoires divers autour d’un même projet ?

Je fais toute confiance à Virginie CALMELS pour répondre à ce défi et notre équipe, derrière Hervé Blanché, saura l’accompagner.

Nous avons besoin d’une gouvernance de choc pour relever le défi, avec de nouvelles têtes, et des hommes et des femmes d’horizons et d’expériences pluriels.

La Rochelle est une ville symbole de ce nouvel ensemble territorial. Avec son Grand port maritime, son aéroport, son histoire, ses atouts touristiques et ses infrastructures : nous devrons être novateurs et bâtisseurs.

Des projets, nous n’en manquons pas pour cette Grande région et pour la Charente-Maritime et je laisserai le soin à Virginie et Hervé de vous les présenter mais sachez que l’économie et l’attractivité seront au cœur de nos préoccupations.

Depuis plusieurs semaines, nous parcourons le Département de Charente-Maritime, à votre écoute.

Les attentes sont grandes et nous devrons y répondre rapidement. Tous vos Conseillers régionaux qui seront élus au soir du 13 décembre, seront mobilisés à 100% dans leur mission, c’est l’engagement que nous avons tous pris en rejoignant Virginie Calmels.

Innover, entreprendre et s’adapter, sont nos maitres mots. L’audace ne peut sourire qu’à ceux qui en font déjà preuve et à ceux qui croient davantage aux convictions qu’aux slogans. C’est notre différence qui fera la différence.

Et à travers les femmes et les hommes qui composent cette liste, vous allez voir que nous venons d’horizons différents avec des expériences diverses. Mais nous avons réussi à nous rassembler, Républicains, Centristes UDI, Modem et société civile, et avons fait de notre diversité un gage de représentativité et une garantie de faisabilité.

Alors, Mesdames et Messieurs, mes Chers Amis, pour cette nouvelle Grande Région, osons le renouveau, prônons l’action, façonnons ensemble notre territoire !

 Je vous remercie.

Articles suggérés

Un Commentaire

  1. Gray 21 novembre 2015 at 15 h 54 min - Reply

    !! Merci pour votre engagement. ..

Laisser un commentaire