« Débat et des bas : 100% démago, 100% langue de bois »

17 septembre, 2011 Aucun commentaire »

Jeudi soir a eu lieu sur France 2 le premier débat télévisé des primaires socialistes : le premier round du triptyque. Les six candidats se sont faussement affrontés, présentant tour à tour leurs programmes, qui sont pour le moins très inconsistants et nullement novateurs. Martine Aubry a ressorti ses 35 heures et ses 100000 emplois jeunes, qui ont plongé la France dans le désarroi le plus total depuis son application ; François Hollande a maintenu sa proposition de créer 60000 postes dans l’éducation nationale, ce qui est une aberration compte tenu de l’état de nos finances publiques (ce qui a été fortement critiqué par l’OCDE en début de semaine) ; Montebourg a chanté l’hymne à la « démondialisation » alors qu’il faut aller vers la régulation, ce que propose la majorité; et la mesure phare de Baylet est la dépénalisation du cannabis et après, qu’elle autre substance faudra t’il dépénaliser ?

 Mention spéciale à notre Présidente de Région, Mme Ségolène Royale, qui grâce à son « contrat pour la nation » nous propose un « remède de cheval » pour rétablir l’équilibre en France. De surcroît, il serait bien que ce contrat s’applique en premier lieu aux picto-charentais et à son opposition (cf article 10). Nous le lui avons d’ailleurs demandé en CP du 12 septembre, par la voix de notre Président de Groupe, Olivier Chartier.

Cependant, il faut remarquer que seul Manuel Valls a fait preuve d’audace dans ce débat, en prenant des engagements fermes sur la sécurité. Il a aussi félicité le Président de la République et le Gouvernement pour la libération de la Lybie. Voilà un candidat qui fait part d’objectivité, et qui est donc un adversaire politique très respectable. Nous l’invitons par ailleurs à rejoindre les rangs de la majorité s’il le souhaite.

Ces faux débats organisés montrent bien que les primaires socialistes sont un véritable hold up de démocratie, un encouragement à la démagogie mais surtout pas à l’audace ni à l’innovation.

Articles suggérés

Les Commentaires sont fermés