CP du 23/01/2015 : mon intervention sur le service public régional de l’orientation (SPRO)

23 janvier, 2015 Aucun commentaire »
CP du 23/01/2015 : mon intervention sur le service public régional de l’orientation (SPRO)

L’orientation est un élément constitutif essentiel de la construction du parcours professionnel de chacune et chacun. C’est un facteur clé pour que chacun trouve sa place dans la société.

Je suis persuadée que les personnes bien orientées deviennent des salariés bien formés.

Pour mettre en œuvre le service public régional de l’orientation, l’exécutif régional lance un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour identifier un lieu mutualisé d’accueil tout public labélisé « orientation Poitou-Charentes », dans chacun des 19 bassins d’emploi de la Région.

A ce titre, le Conseil Régional animera 10 commissions territoriales orientation-formation pour assurer la coordination institutionnelle des actions, des diagnostics et des besoins. Ces commissions formuleront également un avis sur les projets identifiés au titre de l’appel à manifestation d’intérêt.

→ Je souhaiterais donc que tous les élus siégeant dans les Maisons de l’Emploi et les missions locales, participent activement et en amont à ces commissions.

Le sujet de l’emploi est trop important pour exclure les élus d’opposition des recherches de solutions.

→ Je souhaiterais aussi vous alerter sur la situation des Maisons de l’Emploi. En ce moment, elles rencontrent énormément de difficultés pour boucler leur budget, du fait des baisses drastiques de subventions de l’Etat. Sur le bassin d’emploi de la CDA de la Rochelle/Ile de Ré, la MDE a vu son financement divisé par deux. Cette situation est d’autant plus grave que les MDE vont être obligées de licencier du personnel, alors même qu’elles remplissent tous les critères pour répondre à l’AMI et peuvent être retenues. On se retrouve dans une situation où les MDE vont licencier alors qu’elles vont peut être devoir recruter dans quelques mois, du fait de leurs nouvelles missions d’orientation.

→ Pour finir, je remarque que 500 000 euros pour 19 lieux mutualisés, c’est trop peu, mais je compte bien qu’il puisse y avoir des réajustements.

 

 

Articles suggérés

Laisser un commentaire